Potiron

précautions

La consommation de potiron peut être à l’origine de réactions allergiques chez certains sujets qui sont le plus souvent allergiques non seulement au potiron, mais aussi à d’autres courges. Bien que très rare, cette allergie peut se traduire par la survenue de démangeaisons et de gonflements de la bouche et des muqueuses dans les minutes qui suivent le repas. Au moindre doute, il est vivement recommandé de consulter un professionnel de santé sans attendre.

Différence avec la citrouille

Bien que leur ressemblance puisse paraître frappante, le potiron et la citrouille appartiennent à deux espèces différentes, Cucurbita Pepo pour la citrouille et Cucurbita Maxima pour le potiron. Au niveau morphologique, la citrouille peut être distinguée par sa forme toujours arrondie et par son pédoncule dur et fibreux. Le potiron, quant à lui, peut avoir une forme ronde, ovale ou aplatie et possède un pédoncule souple au toucher.

En cuisine

Les potirons se récoltent à complète maturité et se consomment cuits. Très légers en calories et concentrés en micronutriments, ils peuvent être préparés de très nombreuses manières comme légume ou comme dessert : en soupe, en purée, en gratin, en tarte, en tourte, en confiture...., voire en glace.

il peut être utilisé seul ou associé à d’autres légumes. Son goût doux se marie aussi bien avec la crème et les herbes fraîches qu’avec le lait de coco et les épices telles que le curry ou le curcuma. Le potiron peut aussi se glisser dans les recettes de gratins, de légumes rôtis au four, de tartes salées, de purées, de risottos et de currys de légumes.

Sa saveur sucrée et sa texture fondante peuvent servir de base à la réalisation de tartes sucrées, de muffins, de cupcakes et de gâteaux moelleux. Certains aiment aussi l’intégrer dans les puddings et les porridges. Il se mariera à merveille avec les saveurs chaudes comme la cannelle, la vanille, le gingembre, le miel ou le clou de girofle !

Les graines peuvent être salées puis passées au four. Ces dernières peuvent ensuite être mangées à l'apéritif, mises dans des salades ou des soupes, etc.

Le potiron peut se conserver sans difficulté de six mois à un an dans un endroit tempéré et sec (intérieur de maison par exemple).

Les graines de potiron sont riches en manganèse, magnésium, phosphoré, cuivre, zinc, fer, tryptophane et en protéine. Ils sont une bonne source de vitamines E, K, C, Vitamines B et des acides gras essentiels.
Les graines de potiron sont aisément disponibles durant toute l’année, sont fortement portables et n’exigent aucune réfrigération. Ils font un en-cas excellent et rapide si vous êtes à la maison, au bureau ou en vacances. Les graines ont une saveur douce, crémeuse et noisetée et peuvent être ajouter dans des plats savoureux. Vous pouvez ajouter ces graines aux légumes sautées ou sur des salades, des soupes et des smoothies. De plus, vous pouvez utiliser les graines de potiron pour décorer les pains ou les brioches.

Propriétés médicinales

Dans plusieurs études épidémiologiques, le potiron figure parmi les légumes bien colorés dont la consommation régulière diminue le risque d’apparition de différents cancers (poumon, œsophage, intestins...). On attribue cet effet bénéfique à sa richesse en provitamine A, dotée de propriétés anti-oxydantes majeures.

Une excellente source de potassium
Le potiron est une excellente source de potassium puisqu’il couvre à lui seul 17 % des apports journaliers recommandés pour seulement 100 g consommés. Le potassium joue plusieurs rôles dans l’organisme. Il intervient notamment dans le mécanisme de contraction musculaire et assure, de ce fait, le bon fonctionnement du cœur. De plus, il intervient aussi dans le mécanisme de transmission nerveuse et permet une bonne communication entre les neurones et les autres cellules de l’organisme.
 riche en vitamine A
Le potiron est une courge particulièrement riche en vitamine A puisqu’une portion de seulement 100 g suffit à couvrir 122 % des apports journaliers recommandés. La vitamine A joue de nombreux rôles dans l’organisme et est particulièrement bénéfique à la santé de la peau, des cheveux et des yeux. Consommée en quantité suffisante, elle permet de prévenir la cataracte et la dégénérescence maculaire.

Un impact positif sur la glycémie
Avec seulement 3,5 g de glucides pour 100 g, le potiron a une teneur très modérée en glucides qui sont par ailleurs très bien assimilés par l’organisme et servent à lui fournir de l’énergie. Cette faible teneur en glucides combinée à la richesse du potiron en fibres en fait un aliment de choix pour réguler la glycémie et éviter les pics d’insuline.

Pouvoir antioxydant
Source de bêta-carotène et de vitamine C, le potiron nous fait profiter de son remarquable pouvoir antioxydant. La vitamine C stimule le système immunitaire et permet aussi de réduire la fatigue, un avantage de taille en automne lorsque l’organisme est fortement sollicité. Les antioxydants ont un rôle protecteur sur l’organisme et aident à lutter contre le vieillissement prématuré des cellules.

Pour préserver au mieux tous les nutriments contenus dans la chair du potiron, on conseille de ne pas le cuire plus longtemps que nécessaire et de favoriser les cuissons à température modérée. Contrairement au potimarron, le potiron se consomme sans sa peau, ce qui réduit un peu sa teneur en micronutriments une fois dans l’assiette !

Graines

Finement salées ou agrémentées d'épices, elles se dégustent à l'apéritif ou apportent une note croquante aux salades.

Dans certains pays d'Afrique de l'ouest, les graines de potiron sont réduites en bouillie, puis ajoutées aux plats pour les enrichir.

Composition des graines
Les graines de potiron sont oléagineuses : elles renferment jusqu'à 50 % de lipides et peuvent ainsi être utilisées pour la fabrication d'huile.

Elles contiennent en outre (les chiffres sont indiqués pour une portion de 100 g de graines décortiquées) :

des protéines (30 g) ;
une quantité importante de phosphore, potassium, magnésium et calcium ;
des oligoéléments comme le zinc, le cuivre, le manganèse, le sélénium, le fer ;
des vitamines, appartenant notamment aux groupes A, B et E.
des fibres (6 g).

Vertus des graines de potiron


Vermifuge naturel
La graine de potiron entière, avec son enveloppe, permet d'éliminer les parasites intestinaux, comme le ver solitaire (ténia) ou les ascaris.

Elle agit notamment en affectant leur mobilité. Elle détruit également les œufs de ces parasites. Le traitement doit être complété par la prise d'un purgatif, pour expulser les vers du tube digestif.

Action antibactérienne
Les graines de potiron sont également efficaces pour lutter contre de nombreuses bactéries qui peuvent perturber gravement notre organisme, comme :

staphylococcus aureus ;
escherichia coli, ;
klebsiella pneumoniae.


Effet protecteur sur la prostate
Les graines de potiron exercent un effet bénéfique sur la prostate. Elles aident à lutter contre l'augmentation de son volume, l'hypertrophie bénigne de la prostate, qui concerne de nombreux hommes après quarante ans.
Cet effet est notamment lié à la présence :
d'acide linoléique, qui possède une action anti-inflammatoire ;
des caroténoïdes ;
et du zinc, qui contribuerait à limiter la formation de dihydrotestostérone à partir de la testostérone, une molécule impliquée dans le cancer de la prostate.


Pour profiter de tous ces bienfaits vous pouvez les consommer sous forme d'huile à raison de 1 à 2 grammes par jour.

Action sur les fonctions d'excrétion
Ces semences ont également un rôle positif sur le fonctionnement de la vessie et de l'intestin :

elles sont diurétiques, facilitent l'élimination des urines ;
elles s'opposent à la formation de calculs rénaux ;
elles possèdent un effet laxatif, grâce à leur richesse en fibres, mais de manière douce, sans irriter l'intestin.
Action contre l'arthrite
Des études menées chez l'animal ont également montré la capacité des graines de potiron à diminuer les symptômes inflammatoires associés à l'arthrite.

À noter : leur principal intérêt réside dans l'absence d'effets secondaires, contrairement aux médicaments classiquement utilisés pour traiter la maladie.
Abaissement du taux de cholestérol Mangez 2-4 cuillères à soupe de graines de potiron rôties quotidiennement pour aider à abaisser votre taux de LDL
Contre la dépression ?
La présence d'un acide aminé particulier, le tryptophane, un précurseur de la sérotonine qui permet de soulager la dépression, a amené certains chercheurs à s’interroger sur la capacité des graines de potiron à lutter contre cette maladie.

D'autres investigations devront être menées pour déterminer si cette hypothèse est confirmée.

Le Diabète la consommation des graines de potiron améliore le règlement d’insuline et empêche des complications diabétiques en diminuant le stress oxydant. De plus, les composés phytochimiques existants dans l’huile des graines de potiron contribuent à diminuer le risque du néphropathie diabétique(maladie diabétique de reins). 

 Régulation du sommeil
Les graines de potiron contiennent une grande quantité de tryptophane, un acide aminé que le corps convertit en sérotonine et puis en mélatonine. La sérotonine et la mélatonine aident à promouvoir un bon sommeil durant la nuit. En outre, le zinc existant dans les graines stimule le cerveau pour conversion du tryptophane en sérotonine . Pour favoriser le sommeil , mélanger 1 cuillère à soupe de poudre de graines de potiron dans un verre de lait chaud et boire au moins 1 heure avant d’aller se coucher.

 Protection des Os
Les graines de potiron sont une excellente source de magnésium qui est essentiel pour les os et pour prévenir l’ostéoporose. En effet, il existe une forte corrélation entre l’apport élevé en magnésium et la densité osseuse. En outre, les graines de potiron sont riches en phosphore et en zinc qui sont des éléments protecteurs naturels contre l’ostéoporose. Ces minéraux permettent également de réduire le risque de fractures osseuses. Manger ¼ tasse de graines de potiron quotidiennement, peut réduire la faiblesse des os et le risque de l’ostéoporose.

Composition

Avec moins de 30 kcal pour 100 g, le potiron est un véritable allié santé, car il est pauvre en calories, mais riche en nutriments essentiels à la santé de l’organisme.

Les fibres du potiron (1,3 g aux 100 g) sont particulièrement efficaces pour favoriser le bon fonctionnement des intestins. Ces fibres sont en général consommées broyées (le potiron est habituellement préparé sous forme de potage ou de purée), et donc très bien tolérées. L’action stimulante des fibres est accentuée par la présence de mannitol, un glucide complexe aux vertus légèrement laxatives. La consommation de potiron permet ainsi de lutter très naturellement contre une tendance à la constipation.

Peu calorique ;
Régule le transit intestinal ;
Riche en vitamine A ;
Pouvoir antioxydant ;
Source de bêta-carotène.