Mélilot

Le mélilot a été utilisé comme une plante de dégradation en phytoremédiation pour le traitement des sols contaminés par des dioxines. Il peut être utilisé comme pâturage ou alimentation du bétail.

Le mélilot est déconseillé aux personnes ayant des problèmes hépatiques.

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments
Le mélilot peut être associé au marron d'Inde, à l' hamamélis et au fragon.

Interactions avec des médicaments
Possible interaction avec des médicaments anticoagulants.

En cuisine

Les graines ont été utilisées comme aromate et les fleurs en infusion ou pour parfumer des desserts sucrés.

Propriétés médicinales

Le mélilot est une plante courante des champs et des talus. Classé dans la famille des veinotoniques, il est proposé dans le traitement des symptômes de l’insuffisance veineuse, mais également dans le traitement des troubles digestifs et des maux de ventre. 

le mélilot officinal est une plante médicinale dont les sommités fleuries sont employées pour leurs propriétés anti-inflammatoires et protectrices du système vasculaire et anti-spasmodique. C'est un préventif des thromboses et embolies. Il est employé en médecine populaire pour ses propriétés résolutives, émollientes et calmantes (sédative).

Utilisation interne
Traitement de l'insuffisance lymphatique lors de troubles veineux et lymphatiques (jambes lourdes et douloureuses, varices, hémorroïdes) Tonifiant de la paroi veineuse par contraction des fibres musculaires autour des vaisseaux. 

Action anti-oedémateuse efficace (stimule la circulation de la lymphe lors d'œdèmes (gonflements) le mélilot pouvait contribuer à réduire le gonflement du bras (lymphœdème) consécutif à l'ablation des ganglions de l'aisselle lors du traitement d'un cancer du sein.

 et pour .Traitement des spasmes digestifs et pelviens, des douleurs menstruelles. Favorise l'apaisement des enfants présentant des troubles du sommeil.

Utilisation externe
Traitement des conjonctivites, en application locale ou en bain d'oeil avec l'infusion ; traitement des contusions, hématomes superficiels et entorses.

Utilisation interne

Antispasmodique sédatif, apaisant le système nerveux sympathique ; traitement des hémorroïdes ; traitement des bouffées de chaleur pour les femmes en périménopause ; anti-inflammatoire ; prévention des risques thrombo-emboliques.

Amélioration de la tonicité veineuse. Le mélilot facilite la circulation sanguine, permettant ainsi la résorption des oedèmes lymphatiques. La plante a également des propriétés diurétiques.

En phytothérapie il est utilisé sous forme de teinture mère de mélilot pour soigner les jambes lourdes et les bouffées de chaleur et pour lutter contre les effets indésirables de la ménopause, par son action fluidifiante sur le sang.

Composition

Parties utilisées
Le sommet de l'inflorescence est la principale partie utilisée en phytothérapie.

Principes actifs
Le mélilot contient des coumarines et des flavonoïdes. Les coumarines ont des propriétés anticoagulantes, et les flavonoïdes agissent sur la paroi vasculaire. La plante contient aussi des acides phénoliques et des saponosides, qui ont une action tonifiante sur les fibres musculaires entourant les vaisseaux sanguins.

Posologie

Dosage
Le mélilot est commercialisé sous forme de fleurs séchées, extrait sec, gélules.

La préparation de l'infusion se fait en versant de l'eau bouillante sur 1 à 2 cuillères à café de mélilot. Laisser infuser de cinq à dix minutes, avant de filtrer. Ce filtrat peut être pris de deux à trois fois par jour contre l' insuffisance veineuse.