Vitamine K

Description

la vitamine K existe sous deux formes :
- la phylloquinone (ou vitamine K1) que l’on retrouve dans les végétaux
- les ménaquinones (ou vitamine K2), présentes dans les aliments d’origine animale.

La vitamine K appartient au groupe des vitamines liposolubles, avec les vitamines A, D et E
À l’inverse des vitamines hydrosolubles, les vitamines liposolubles peuvent être stockées dans l’organisme dans le tissu adipeux et dans le foie.
elle contribue a une coagulation sanguine normale.
elle permet le maintien d’une ossature normale
Associer les vitamines D3 et K2
Ces vitamines interviennent toutes deux dans le métabolisme du calcium : d’une part la vitamine D permet son absorption, d’autre part la vitamine K veille à son transport et son utilisation.

La vitamine K est transportée au foie par les chylomicrons, des lipoprotéines permettant le transport des lipides et des vitamines liposolubles dans l’organisme.
Elle contribue a une coagulation sanguine normale. En effet, la vitamine K permet l’activation des facteurs de coagulation, évitant ainsi le risque d’hémorragies.
Elle permet le maintien d’une ossature normale, car elle facilite l’action de l’ostéocalcine (une protéine participant à la calcification des os).

La vitamine K peut être produite par les bactéries de la flore intestinale ou apportée par l’alimentation. Bien que l’être humain n’ait pas besoin d’une grande quantité de vitamine K, ses réserves dans l’organisme sont faibles, les stocks doivent être régulièrement renouvelés. Connaître les aliments sources de vitamine K s’avère donc important.

Vitamine K1

Les aliments sources de vitamine K1 sont principalement les légumes feuilles, les herbes aromatiques, les algues, les diverses variétés de choux, les huiles de colza et de soja.

D’autres légumes, fruits et huiles en contiennent, mais en quantité plus faible.
Comme de nombreuses vitamines, la vitamine K est sensible et les conditions de sa conservation peuvent altérer sa qualité. Une exposition à la lumière, à la chaleur et à l’air vont largement la dégrader.

La vitamine K1 est absorbée dans la première partie de l’intestin grêle grâce à la présence des sels biliaires.

Vitamine K2

La vitamine K2 est majoritairement retrouvée dans les foies d’animaux ainsi que dans les aliments laitiers fermentés.

La vitamine K2 est quant à elle absorbée au niveau du côlon.

Sources de vitamine K

• le chou vert : 121 µg
• les épinards : 521 µg
• les brocolis : 181 µg
• les graines de soja : 41 µg
• le jus de carotte : 15 µg
• les myrtilles : 19 µg
• le jus de grenade : 10 µg
• laitue : 123 µg
• etc.
Les légumes et plantes les plus riches en vitamine K
Il s’agit notamment des légumes verts et à feuilles, ainsi que les herbes aromatiques.

Persil : 1220 µg
Chou vert frisé : 817 µg
Pissenlit : 778 µg
Algue wakamé : 732 µg
Épinards : 521 µg
Les fruits les plus riches en vitamine K
Rhubarbe (cuite) : 21 µg
Kiwi : 16 µg
Figue séchée : 15 µg
Avocat : 14 µg
Les produits laitiers les plus riches en vitamine K
Edam : 50 µg
Parmesan : 1,5 µg
Les matières grasses riches en vitamine K
Huile de soja : 362 µg
Comme toutes les autres huiles riches en acides gras polyinsaturés, l’huile de soja rancit et s'oxyde rapidement, elle doit donc être consommée rapidement une fois la bouteille ouverte.
Huile de colza : 71 µg
L’huile de colza fait partie des huiles, essentielles à avoir dans sa cuisine, elle s’utilise parfaitement pour la cuisson des viandes, des poissons et des légumes à température moyenne ou faible.

Associer les vitamines D3 et K2 :

Tout comme la vitamine K, la vitamine D est également une vitamine liposoluble.
Dans le milieu naturel, la vitamine D se présente sous la forme de cholécalciférol (D3), que l’on retrouve principalement dans les poissons gras, et en moindre mesure dans les jaunes d’œufs et les produits laitiers.
Dans l’organisme, les rôles principaux de la vitamine D sont de réguler le métabolisme du calcium et de maintenir la bonne minéralisation des os.
Pour rappel, la vitamine K permet à la bonne santé des os, puisqu’elle facilite l’action de l’ostéocalcine qui maintient une ossature normale.
Ces vitamines interviennent toutes deux dans le métabolisme du calcium : d’une part la vitamine D permet son absorption, d’autre part la vitamine K veille à son transport et son utilisation. C’est pourquoi les vitamines K2 et D3 s’associent bien. En effet, consommées ensemble, elles vont travailler conjointement pour une utilisation optimale du calcium et la prévention de certaines pathologies.