rue Ruta graveolens

Précautions

Toxique en cas de surdosage.
La macération fermentée de rue (800 g de plante cueillie avant la floraison dans 10 l d'eau pendant 10 jours) est utilisée comme répulsif des limaces et comme insecticide contre les pucerons.
elle est phototoxique, c’est-à-dire que si on frôle la plante par une journée ensoleillée, il y pourrait avoir une réaction désagréable: rougeur, irritation, brûlures, cloques, etc. il doit avoir exposition de la peau au soleil (et notamment aux rayons ultraviolets) pour provoquer une réaction. Si vous touchez à la plante par une journée grise ou tôt le matin ou tard l’après-midi quand le soleil est faible, par exemple, il n’y aura pas de réaction.

Notez que la sensibilité augmente avec le nombre d’expositions. Vous pouvez ne pas être susceptible au début, mais développer une réaction de plus en plus sévère avec le temps.
Que faire?
Si vous touchez à la rue par accident, lavez-vous la peau tout simplement avec de l’eau et du savon. Si vous devez travailler avec la rue (la tailler, par exemple), faites-le par une journée grise ou portez des gants à manchette longue. Évitez surtout de toucher aux yeux.

Propriétés médicinales

Plante toxique utilisée autrefois pour les propriétés emménagogues et abortives de son essence. En fait, les propriétés abortives seraient dues aux très violentes contractions abdominales qu'elle provoque, causant l'expulsion du fœtus mais également des hémorragies entraînant le plus souvent la mort de la mère (comme le cas de la sabine).

La plante est également rubéfiante (présence de bergaptène). L'odeur particulièrement désagréable de cette plante en dissuade heureusement la consommation.
À petite dose, la rue a la réputation d'avoir des vertus toniques et stimulantes qui facilitent la digestion. Elle contient une substance qui lui doit son nom, la rutine (ou rutoside), proche de la vitamine C2 (ancienne « vitamine P »), aux propriétés anti-oxydantes.