Grand Plantain Plantago major

Contre indications


Il n’existe pas d’effets secondaires liés au plantain qu’il soit pris seul ou avec un médicament. Toutefois, par prudence, on le déconseille aux femmes enceintes car il pourrait avoir un effet stimulant sur l’utérus. Seul effet indésirable, à haute dose, le plantain peut être un laxatif mal contrôlé.

En cuisine

Utilisations culinaires
les feuilles sont consommées en potage ou salade.

salade : préférez les jeunes feuilles que vous ajouterez à votre laitue ou à vos endives. Le goût est légèrement amer, avec un petit parfum de champignon.
légume : il suffit de cuire les feuilles et de les utiliser en soupe (comme pour les orties).
Utilisations diverses
les graines sont utilisées comme nourriture aux petits oiseaux.

Propriétés médicinales

Plantago major a de nombreuses propriétés d'usage médicinal et phytothérapeutiques; 

le grand plantain est un traitement sûr et efficace pour les saignements, il stabilise rapidement le flux sanguin et favorise la réparation des tissus endommagés. 

La première indication du plantain concerne les inflammations des voies respiratoires, des muqueuses de la bouche et du pharynx. Le plantain est aussi utile pour lutter contre l’eczéma, les infections des voies urinaires, les hémorroïdes et la constipation.

En externe
on l’utilise pour stopper les saignements, cicatriser les blessures, soulager les piqûres et les rhumatismes.
C’est un excellent collyre pour défatiguer les yeux et lutter contre l’inflammation des paupières et la conjonctivite.

Le plantain est aussi efficace pour lutter contre le saignement des voies urinaires, l’ulcère gastro-duodénal et la consolidation des fractures !

Les feuilles, à récolter en jeunes pousses, sont astringentes, dépuratives, diurétiques, expectorantes, hémostatiques, émollientes et réfrigérantes. 

En usage interne, les plantains sont utilisés dans le traitement d'un large éventail de maux, y compris la diarrhée, la gastrite, les ulcères peptiques, le syndrome du côlon irritable, l'hémorragie, les hémorroïdes, la cystite, la bronchite, le catarrhe, la sinusite, l'asthme et le rhume des foins. 

En usage externe, ils sont utilisés dans le traitement des inflammations de la peau, des ulcères malins, des coupures, des piqûres... Les feuilles chauffées sont utilisées comme pansement humide pour les plaies, les gonflements, etc.

La racine est un remède pour la morsure des serpents à sonnettes, elle est utilisée en parts égales avec Marrubium vulgare.

 Les graines sont utilisées dans le traitement des parasites. 

Les graines de plantain contiennent jusqu'à 30 % de mucilage qui gonfle dans l'intestin, agissant comme un laxatif et apaisant les membranes irritées. Parfois, les coques de graines sont utilisées sans les graines.

 Une eau distillée à partir de la plante fait une excellente lotion pour les yeux.

Propriétés : dépuratif, diurétique, hémostatique, vulnéraire, antiallergique, anti-inflammatoire respiratoire.

Posologie

Parties utilisées
On conseille l’utilisation de feuilles et fleurs fraîches, ce qui n’est pas compliqué puisque le plantain se récolte 10 mois sur 12. Mais il est, bien sûr, préférable de cueillir le plantain à la floraison, au printemps et loin de toute pollution (ce qui est rarement le cas dans les pelouses !). Les feuilles doivent être soigneusement lavées. Pour les sécher, on les place au soleil ou dans un four chaud.

Usage : infusion, cataplasme, jus, teinture, eau distillée.
Les graines sont laxatives par effet mécanique dû au mucilage qu'elles contiennent.
Les feuilles fraîches écrasées sont utilisées comme cicatrisant et en massage sur les piqûres de moustiques et d'orties. Depuis l'Antiquité, elles sont considérées comme hémostatique à action rapide sur les blessures. Elles étaient également utilisées comme collyre sous forme d'eau distillée. Leur teinture est toujours utilisée dans les odontalgies.
Les racines du plantain, broyées, servent pour préparer des cataplasmes anti-infectieux et pour leurs propriétés antiallergiques et anti-inflammatoires sur les voies respiratoires et les maladies de peau.

infusion : laisser infuser 10 minutes, 1,5 g de parties aériennes pour 1 litre d’eau frémissante (2 à 4 tasses par jour). Pour la toux, les bronchites et la constipation.
décoction : à utiliser en gargarisme ou lotion. 10 à 20 g de plante entière (feuilles, fleurs et même racines) dans 1 litre d’eau, laissez bouillir 10 minutes. 1 tasse à chaque repas.
macération : pour les problèmes digestifs ou urinaires. 30 à 60 g dans 1 litre d’eau. Faites bouillir 3 minutes et laissez macérer toute la nuit. Buvez toute la macération dans les 24 heures.
collyre : utilisez la décoction, ajoutez éventuellement du mélilot et/ou du bleuet.
friction : frottez et massez la peau avec des feuilles fraîches. Attendez plusieurs heures avant de rincer sans savon.
compresses et cataplasmes : feuilles fraîches sur les plaies, les varices… et même les rhumatismes.
gélules : 2 gélules 3 fois par jour avec beaucoup d’eau.
sirop : 2 cuillerées à soupe en cas de toux sèche ou grasse.
Votre sirop anti-toux maison
Vous pouvez faire votre sirop anti-toux très facilement. Séchez les feuilles lavées avec un linge propre. Écrasez-les pour en extraire le suc que vous mélangez à du miel à quantité égale. Faites cuire à feu doux pendant 20 minutes. Cela se conserve sans problème au réfrigérateur. Ce sirop est recommandé pour soulager les affections respiratoires et la grippe mais aussi les problèmes respiratoires de type allergiques.

Composition

Les principes actifs du grand plantain
divers composés bioactifs, tels que les:

flavonoïdes
les alcaloïdes
les terpénoïdes
les composés phénoliques
les glycosides iridoïdes
les acides gras
les polysaccharides
les vitamines
Les constituants du plantain (pectine, aucubine, ampigénine, flavonoïdes, tanins, soufre, calcium, fer, phosphore, mucilage…) en font une plante aux très nombreuses indications, utilisable aussi bien en interne qu’en externe. 
l’aucubine accélère l’élimination par les reins et possède des propriétés antimicrobiennes ; 
l’ampigénine est un anti-inflammatoire et les mucilages freinent l’appétit et activent le transit intestinal… 
Le plantain est aussi concentré en vitamines du groupe B (B1, B2 et PP) et en vitamine A.