Ginkgo (ginkgo biloba)

Précaution

Comme le ginkgo fluidifie le sang, les hémophiles, les femmes enceintes et les personnes qui s'apprêtent à subir une intervention chirurgicale devraient éviter d'en prendre.
• Chez quelques personnes souffrant d’épilepsie, le déclenchement d’une crise a été associé à la prise de gingko.
• Très rarement, troubles gastro-intestinaux légers; plus rarement encore, maux de tête, étourdissements, allergies cutanées.
• Le gingko pourrait faire baisser la pression artérielle
• L’action anticoagulante du ginkgo pourrait théoriquement s'ajouter à celle d'autres plantes ayant les mêmes effets : ail, ginseng, saule, trèfle rouge, etc.

En cuisine

En Asie orientale, seules les amandes de ginkgo grillées ou ébouillantées furent utilisées en cuisine.
Les noix de ginkgo, comparables aux pistaches, sont une nourriture traditionnelle en Chine, souvent servie aux mariages ; elles sont parfois aussi considérées comme aphrodisiaques. Crues elles sont toxiques, voire mortelles.
La « graine » de ginkgo entre dans la composition du chawanmushi japonais. Ce flan aux œufs japonais est généralement présenté dans une tasse de thé, la garniture est généralement salée (poulet ou gambas). Au Japon, il est dégusté comme entrée chaude ou froide à l’aide d’une petite cuillère ou de baguettes.

Propriétés

Améliore les fonctions cognitives chez les personnes âgées saines
• Prévient les maladies cardiovasculaires
• Prévient le risque de maladie d’Alzheimer
Traite les acouphènes et les dysfonctions sexuelles
l'extrait de ginkgo améliore la circulation sanguine en favorisant entre autres la dilatation des vaisseaux sanguins (augmentation de leur diamètre), réduit la viscosité du sang et peut protéger les cellules nerveuses grâce à son effet antioxydant
.
le ginkgo a un effet significatif sur les fonctions cognitives, toutes démences confondues. Cette efficacité semble plus marquée chez les patients souffrant de démence accompagnée de symptômes neuropsychiatriques.
Par contre, il ne semble pas réduire les symptômes psychiatriques. Il n’améliore l’accomplissement des tâches quotidiennes que des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer; il n’a pas cet effet sur celles souffrant d’autres démences.
Ce sont principalement ses feuilles qui sont utilisées car elles concentrent bien plus de principes actifs.

Alors qu’elles sont principalement employées pour traiter diverses affections des voies respiratoires et pulmonaires en Chine, elles sont mobilisées pour régler les problèmes de digestion au Japon, et dans les années 2000, ce fut le déclin cognitif et l’altération de la mémoire des sujets âgés qui assurèrent le succès des extraits de ginkgo en Occident.

Les ginkgolides et principalement le ginkgolide B sont des « inhibiteurs du PAF », le facteur d'activation plaquettaire, médiateur phospholipidique intercellulaire sécrété par les plaquettes, les leucocytes, les polynucléaires, les monocytes, les macrophages et les cellules endothéliales vasculaires. Le PAF est impliqué dans l’agrégation plaquettaire, la thromboformation, les réactions inflammatoires, l’allergie et la bronchoconstriction.

Parmi les effets observés, notons une activité antioxydante, une augmentation du débit sanguin notamment cérébral, une potentialisation des neurotransmetteurs et une modulation du métabolisme du glucose

PAF

La polypose adénomateuse familiale (PAF) ou polypose rectocolique familiale est une maladie héréditaire à transmission autosomique dominante, prédisposant au cancer du côlon. Des centaines voire des milliers de polypes coliques apparaissent vers l'âge de 16 ans en moyenne (fourchette de valeurs 7-36 ans) qui en l'absence de colectomie (ablation du côlon) dégénèrent systématiquement en cancer qui apparaît vers l'âge de 39 ans (fourchette de valeurs 34-43 ans). Les atteintes extra-intestinales comprennent des polypes de l'estomac, des ostéomes, des anomalies des dents, une hypertrophie de l'épithélium de la rétine, des sarcomes, et d'autres cancers.

Les formes atténuées de la polypose adénomateuse familiale se manifestent par une augmentation significative du risque de cancer du côlon mais avec beaucoup moins de polype (en moyenne 30) et localisés dans le côlon proximal. Le risque de dégénérescence est plus tardive. La prise en charge de cette pathologie est différente.

Composition

Plusieurs substances actives pourraient être impliquées, parmi lesquelles la quercétine, les bilobalides et les ginkgolides. Ces substances réduisent aussi la viscosité du sang et peuvent protéger les cellules nerveuses grâce à leurs effets antioxydants.

• Les substances actives sont principalement des flavonoïdes (antioxydants) et des lactones terpéniques (ginkgolides et bilobalides) qui améliorent la circulation sanguine

Posologie

• En tisane et décoction, utilisez entre 20 et 40 g de feuilles séchées pour un litre d'eau. Laissez infuser 5 minutes avant de filtrer et d'en boire une tasse par jour.
• En gélules, optez pour celles dosée à plus de 500 mg d'extrait de feuilles de gingko biloba. A prendre à raison d'une gélule matin et soir.
• En teinture mère : diluez entre 20 et 40 gouttes dans un verre d'eau, 2 à 3 fois par jour

• Les nombreux médicaments à base de ginkgo présents sur le marché (gélules, comprimés ou solutions buvables) contiennent généralement la même concentration de principes actifs, celle qui est prise en compte lors des essais cliniques (extrait de ginkgo standardisé titré à 24% de flavonoïdes et 6% de ginkgolides-bilobalides). Il est recommandé de prendre de 120 à 240 mg d'extrait normalisé par jour, en 2 ou 3 fois, avec de l'eau et au moment des repas.
• Parmi les autres formes non standardisées (avec des principes actifs moins dosés), on distingue :
• - Les extraits hydroalcooliques (teintures mères). Prendre de 20 à 40 gouttes dans de l'eau, 3 fois par jour.
• La suite après cette publicité
• - Les tisanes et décoctions. Utiliser de 20 à 40 g de fleurs fraîches ou encore 2 ou 3 cuillères à café de fleurs séchées par litre d'eau. Boire 1 tasse 2 à 3 fois par jour en cas de problèmes circulatoires. Si on augmente la dose à 1 cuillère à café par tasse, le breuvage devient vermifuge.