Garance (Rubia tinctorum)

Précautions

• Riche en dérivés anthraquinoniques (acide rubérythrique, …) donc pas d’utilisation prolongée
• Potentiellement mutagène
• À éviter pendant la grossesse
A noter que cette plante n’agit pas sur les calculs d’acide oxalique.
A forte dose La plante est cancérigène et peut causer des anomalies congénitales et des fausses couches
 Attention, ne pas s’étonner : l’urine est colorée en rouge du fait de ses propriétés tinctoriales (comme d’ailleurs le lait maternel, mais à éviter pendant la grossesse)

Propriétés

Dans l’Antiquité, servait à soigner la jaunisse, la sciatique, les paralysies
Elle était employée comme emménagogue (dans la théorie des signatures, la couleur rouge de la racine la destine à traiter les maladies du sang)
• provoque le flux biliaire
• laxatif
• diurétique
• antilithiasique urinaire.
Elle est utile pour ;
• insuffisance biliaire
• constipation
• oliguries
• excès d’urée
• lithiase urinaire (surtout les phosphates)
• arthritisme
• albuminurie
La garance est une plante appréciée pour ses propriétés diurétiques et cholagogues (elle évacue la bile). Elle est utilisée pour traiter les oliguries (diminution du volume des urines), les insuffisances biliaires, les calculs (lithiases), les excès d’urée et chez les personnes dont l’urine contient de l’albumine (albuminurie). Elle a un effet laxatif et agit efficacement contre la constipation. La garance est aussi utilisée pour apaiser les symptômes associés au rachitisme et à l’arthritisme (rhumatismes, goutte, diabète).
C'est sa racine rouge que l'on utilise.

• Antilithiasique urinaire pour deux raisons :
o Spasmolytique et dissolvant : à pH légèremement acide (5 à 7) les quinones se trouvent sous forme glucosidique, et forment des complexes solubles calciques et magnésiens prévenant la formation des calculs
o Diurétique, antibactérienne (glucosides) et antifongique (aglycones)

Alimentation

Le saviez vous ? La garance mélangée à l'alimentation des animaux colore leurs os en rouge, ainsi que le lait.

Composition

Les principes actifs seraient l'acide rubérythrique, la purpurine, la chinizarine. calcium et de la résine. On y retrouve également des quinones, des iridoïdes ainsi que des anthraquinones.  la racine qui contient des dérivés rouge foncé d’anthracène (2 à 4 %), principalement alizarine, purpurine, rubiadine et autres. L’acide rube- rythrique est considéré comme le principe actif essentiel.

• Quinones
• Anthraquinones : acide rubérythrique, alizarine, mollugine, 1-hydroxy-2-méthylanthraquinone, 2-éthoxyméthylanthraquinone, rubiadine, 1,3-dihydroxyanthraquinone, 7-hydroxy-2-méthylanthraquinone, lucidine (= 1,3-dihydroxy,2-hydroxyméthyl-9, 10-anthraquinone), 1-méthoxyméthylanthraquinone, lucidine-3-O-primevéroside
• Colorant : purpurine
• Iridoïde : aspéruloside
• Résine
• Calcium

Posologie

La teinture mère de garance est traditionnellement utilisée dans l'insuffisance biliaire et les lithiases urinaires
En usage interne
Pour lutter contre la constipation et stimuler le flux biliaire.
Pilules : Entre 2 et 6 pilules par jour. Prendre 1 ou 2 pilules avant chaque repas.
La plante est administrée sous forme de décoction (1 cuillere à café écrasée pour 1 tasse d’eau, on fait bouillir pendant environ 20 mn), 3 fois par jour après les repas. En poudre on la prend en doses de 1 g, également 3 fois par jour, avec une pincée de bicarbonate de soude (la pointe d’un couteau).
• infusion de racine : une cuillerée à café de racine écrasée dans une tasse d’eau. Bouillir et infuser 10 minutes. 2 tasses par jour, entre les repas (préparation âcre)
• poudre : 2 à 10 g par jour (en cachets de 0,50 g)
• extrait hydro-alcoolique : 1 g par jour.
• pilules cholagogues et laxatives :
                                         - extrait hydro-alcoolique de garance: 0,20 g
                                         - poudre de réglisse: q.s.p. 1 pilule
1 ou 2 pilules avant les 3 repas.

Divers

« les teinturiers s'en servent pour teindre en rouge qu'on appelle vulgairement rouge garance. Les feuilles et les tiges servent à nettoyer la vaisselle d'étain […] préférable à l'Equisetum ».