Circe des champs (cirsium arvense)

Précautions

Les personnes allergiques aux plantes de la famille des Asteraceae peuvent présenter une réaction allergique au cirse des champs.


En cuisine

D’une manière générale, toutes les espèces de cirse, des jeunes pousses aux involucres en passant par la moelle de la tige et la nervure centrale des feuilles sont comestibles (surtout chez le cirse maraîcher, Cirsium oleraceum, appelé justement “chardon chou” par les Anglais).
La difficulté consiste à atteindre les parties tendres sans s’égratigner.
Les toutes jeunes tiges sont bonnes crues, lorsqu’elles sont encore bien tendres. Leur saveur est à la fois sucrée et salée, un peu comme l’artichaut.
Jeunes pousses et racine servirent il y a des siècles de cela pour un usage alimentaire identique à nos asperges par les Amérindiens et les Russes, de plus cette plante est parait-il, une excellente productrice de miel.
Dans certaines régions, les jeunes feuilles du cirse des champs sont consommées comme légume à feuilles. Elles peuvent être utilisées dans les salades ou cuites comme des épinards. Les racines du cirse des champs peuvent également être bouillies et mangées. Cependant, seules les parties jeunes de la plante sont comestibles, car les feuilles plus âgées peuvent devenir dures et fibreuses.

Racines Les racines tendres et charnues sont cuites à l’eau ou au four et ensuite, revenues à la poêle
Feuilles Les toutes jeunes feuilles, encore dépourvues de piquants, sont consommées crues en salade ou cuites. 
Tiges Les jeunes tiges encore molles sont parfois épluchées et dégustées telles quelles. Elles peuvent aussi être cuites à la façon des salsifis.
Boutons floraux Ils peuvent être cuits comme légume ou préparés dans une saumure.



Propriétés

Le cirse des champs possède de nombreuses propriétés médicinales qui en font une plante précieuse dans la médecine traditionnelle. Il est utilisé pour soulager les maux d’estomac, les problèmes digestifs, les inflammations et les douleurs articulaires. Les extraits de cirse des champs ont également montré des effets antimicrobiens et anticancéreux potentiels dans certaines études préliminaires.
Le cirse est un remède des hémorroïdes d’ou le surnom qu’il lui fut donné de cherdon hémorroïdal. Autrefois, le cirse servait à soigner les maladies buccales, il est astringent, emménagogue, diurétique, émétique et tonique.

Composition

La racine du cirse des champs renferme des tanins, des glucosides et des alcaloïdes.

Utilisations textiles


Les fibres du cirse des champs peuvent être utilisées pour produire du papier, du tissu et même du cordage. Les tiges de la plante contiennent des fibres longues et solides qui peuvent être transformées en matériaux durables. Cela en fait une alternative intéressante aux fibres synthétiques et contribue à la durabilité environnementale