Ballote fétide ou marrube noir (ballota nigra)

Précautions

Elle est généralement déconseillée aux femmes enceintes notamment pour ses propriétés emménagogues. Il est déconseillé d'utiliser la ballote associée à des tranquillisants allopathiques.


Propriétés

Elle est conseillée aux personnes angoissées mais aussi aux enfants. La Ballote est aussi réputée pour calmer les sautes d’humeur au passage de la ménopause.
Par ses propriétés sur le système nerveux, elle apaise et aide à avoir un sommeil serein, surtout s’il y a des difficultés à l’endormissement.

 En effet, ses principes actifs ont une affinité avec les récepteurs du cerveau comme la dopamine, l’hormone du bonheur, et la sérotonine, neurotransmetteur agissant sur l’humeur et l'émotivité. Ce duo-là a un impact sur le stress, le sommeil, la sexualité, etc.

 L’équilibre dopamine/sérotonine induit une bonne stabilité émotionnelle et développe la capacité d’entreprendre en activant la créativité.
Elle est conseillée pour traiter les bourdonnements d’oreilles.
Elle possède également une action contre les douleurs rhumatismales comme l’arthrite ou la goutte, les diterpénoïdes semblent avoir une activité anti-douleur contre l’arthrite rhumatoïde

une action antitussive chez l’adulte et l’enfant.
Réduit la glycémie et le cholestérol

vermifuge, antiémétique, sédatif, astringent doux, et stimulant. Elle était également employée pour diminuer le vomissement. On l'emploie aussi comme antispasmodique, pour soulager les crampes et maux d'estomacs
En phytothérapie, on utilise les sommités fleuries qui sont récoltées au moment de la floraison
La ballote possède un goût et une odeur désagréables.
Pour atténuer son goût, on peut préparer une tisane ballote/menthe ou ballote/mélisse.
La ballote est souvent associée avec des plantes relaxantes telles que l’aubépine ou la valériane pour favoriser le sommeil. Elle peut être associée au millepertuis en cas de déprime et à la rhodiole ainsi qu’au magnésium en cas de stress, d’anxiété ou de spasmophilie.

Posologie

Usage interne
En interne, la Ballote peut se consommer sous forme de tisanes, d'alcool ou de compléments alimentaires (gélules par exemple). La posologie en tisane est de 1,5 grammes de plante sèche pour 250 ml d’eau, trois fois par jour. En raison de son odeur, on peut ajouter d’autres plantes qui vont exhauster le goût de la tisane (par exemple la menthe poivrée, la mélisse, la verveine citronnée, la lavande).
Pour traiter les troubles du sommeil, on prend les tisanes plutôt en fin de journée, après le repas et au coucher.

Usage externe
Pour une application cutanée, on prépare une décoction avec 20 à 30 grammes de plantes, à poser sur des compresses ou associer à un cataplasme d’argile, pour traiter les ulcères variqueux par exemple.

comme toute plante agissant sur le système nerveux, il est conseillé de faire des cures de courtes durées avec la Ballote, soit deux semaines maximum.

Tisane de Marrube noir
Pour préparer son marrube noir à partir de plante fraîche, on utilise le haut de la plante, soit les tiges en fleurs. Préférez faire votre cueillette tôt le matin,
Le marrube noir conserve ses propriétés une fois séché, ce qui permet d’en profiter toute l’année.
Si votre plante est à disposition dans votre jardin, cueillez les tiges fleuries au fur et à mesure de leur floraison. Ses inflorescences séchées deviennent noires, c’est ce qui lui a valu son qualificatif nigra.
Coupez les bouquets avec environ 30 cm de tige et faites-les sécher têtes en bas dans un local sec et aéré, à l’abri des rayons du soleil.
En tisane, on utilise le marrube noir séché : le dosage préconisé est de 1 cuillère à soupe par tasse de 15 à 20 Cl d’eau qu’on laisse bouillir pendant 5 à 10 minutes.
Cependant, puisque son parfum n’est pas forcément dès plus agréable, en tisane, il vaudra mieux le combiner avec d’autres plantes telles que la mélisse, la lavande ou le tilleul…

Consommez 2 à 3 tasses par jour dont une au coucher


Sous forme de teinture, la dose est de 1 cuillerée à café trois ou quatre fois par jour, en fonction de l'intensité des symptômes. Cette forme de préparation est celle le plus souvent employée en homéopathie

la consommation pendant 90 jours d’extrait liquide de ballote par des personnes souffrant de troubles anxieux et de symptômes de dépression a significativement amélioré le tableau clinique

Composition

On utilise traditionnellement les sommités fleuries, récoltées en pleine floraison entre juin et septembre. Ses principales substances actives sont :
• des principes amers ;
• des tanins ;
• une huile essentielle.

o Les phénylpropanoïdes : dont les principaux sont verbascoside, arénarioside et ballotétroside aux propriétés sédatives, antimicrobiennes et antioxydantes reconnues ;
o Les flavonoïdes : apigénine, vicénine ;
o Les diterpénoïdes : dont la principale est la marrubiine connue pour ses propriétés cardio protectrices, immunomodulatrices, analgésiques et gastro-protectives ;
o Les acides phénoliques.

hétérosidiques phénylpropanoïques responsables d'une activité significative de type antidépresseur accompagnée d'un effet sédatif.

Les dérivés phénylpropaniques qu'elle contient ont un effet antioxydant, et nombre d'entre eux savent se lier, avec plus ou moins d'affinité, aux récepteurs de la dopamine, de la morphine et des benzodiazépines, par conséquent et puisqu'elle est dénuée de toxicité, il est possible d'employer la Ballote comme alternative aux benzodiazépines. On peut l'utiliser chez les enfants et, pour une synergie d'action, la Ballote peut être associée au magnésium.
néanmoins, certains auteurs recommandent de l'utiliser prudemment ou sur une courte durée car elle contient des diterpènes labdaniques. 

• Choline
• Composés phénoliques : acides-phénols, acide chlorogénique, acide caféique, acide caféoylmalique, ballotetroside, forsythoside B, verbascoside, allysonoside 
• Diterpénoïdes : dérivés labdaniques furaniques (lactones diterpéniques) : balloténol, ballotinone (= 7-oxo-marrubiine), préléosibirine, 7-alpha-acétoxymarrubiine 
• Phénylpropanoïdes : verbascoside, forsythoside B, arénarioside, ballotetroside 
• Tanins
• Saponosides et huile essentielle
• La plante ne semble pas contenir d’alcaloïdes pyrrolizidiniques comme cela avait été suspecté

Composants principaux de l'huile essentielle
• HE de feuilles : sesquiterpènes, béta-caryophyllène, germacrène D, alpha-humulène
HE de racines : p-vinylguiacol, bornéol, myrténol, trans-pinocarvéol, pinocarvone, 2-méthyl-3-phénylpropanal, para-cymèn-8-ol 
Flavonoïdes ; glycosides phénylpropanoïdes (verbascoside, ballotétroside) ; acides-phénols.
La ballote contient de la marrubine, substance à l'origine des lactones diterpéniques, des glycosides phénylpropanoïdes, des acides-phénols ainsi que d'une huile essentielle, substance concentrée fétide utilisée en homéopathie.