Ancolie (Aquilegia vulgaris)

Propriétés

Aujourd’hui elle est utilisée en homéopathie.
Les alcaloIdes qu'elles contiennent se rapprochent de l'aconitine mais leur toxicité est nettement moindre. Leur âcreté extrême évite le plus souvent les empoisonnements.
Les ancolies sont diaphorétiques, antiscorbutiques, calmantes, tempérantes et antiputrides. On se servait des semences pour favoriser la sécrétion urinaire. Le sirop de fleurs calme la toux.
La teinture alcoolique est utilisée conte les céphalalgies hystériques, les crises de dyspnée de la dysménorrhée. Les cataplasmes de feuilles soignent furoncles, ulcères, plaies et scorbut.
Plante vénéneuse qui était utilisée en médecine contre la gale et la teigne.

Divers

En France, cette espèce est protégée en région Nord-Pas-de-Calais

Au Moyen Âge, l'ancolie commune, surnommée " bonne-femme ", était considérée comme une plante magique aphrodisiaque. La plante fournissait des graines pour des parfums qui rendaient leurs porteuses irrésistibles. Quand elle était mâchée, les femmes étaient particulièrement bien disposées à l'amour.

Composition

La plante contient un hétéroside, de l’émulsine, de l’acide cyangydrique