Alchemille (Alchemilla vulgaris)

Précautions

L'alchémille doit être évitée en cas de prise de contraceptifs oraux en raison de son action similaire à celle de la progestérone.
L'alchémille est "contre indiquée pour les femmes enceintes, en cas d'antécédents de cancer hormono-dépendants ou de prédisposition et en cas de gastrite, et d'ulcère gastroduodénal.
La consommation de cette plante peut augmenter le risque de constipation chez certaines personnes, compte tenu de ses propriétés anti-diarrhéiques.

Propriétés

L'alchémille
L'alchémille a donné son nom aux alchimistes . Cette plante qui a des feuilles en forme de coupole, recueille la rosée qui servait dans les préparations dans la recherche de la pierre philosophale.
L'alchémille est peu connue et pourtant, elle a bien des vertus pour soulager les troubles du transit, les infections de la bouche, les règles douloureuses et abondantes, la ménopause. Elle s'occupe également d'apaiser les maux de gorge et de cicatriser les plaies.
Les parties utilisées de la plante sont les parties aériennes, notamment les feuilles sans leur pétiole.
• Antidiarrhéique : l'alchémille est indiquée dans le cas de diarrhée bénigne, notamment chez la femme enceinte.
• Astringente et calmante : elle aide à atténuer les douleurs des règles tout comme les troubles gastro-intestinaux. Elle est également utile pour faire face au syndrome prémenstruel et aider à régulariser les règles.
Antioxydante : les flavonoïdes présents dans l'alchémille aident à maintenir une bonne circulation sanguine (luttant ainsi contre les jambes lourdes).
• Cicatrisante : l'alchémille arrête les hémorragies, notamment celles dues à des règles trop abondantes, au moment de la pré-ménopause par exemple.
l'alchémille est conseillée pour soulager les personnes ayant les jambes lourdes, mais aussi pour traiter des affections vaginales telles que les pertes blanches. Prise en bain de bouche, elle aide également à maintenir une bonne hygiène buccale.
• De par sa forte teneur en tanins, l'alchémille aide à la cicatrisation des plaies et ulcères cutanés. En compresse, elle lutte contre la cellulite et s'avère aussi efficace contre les vergetures. Parmi les autres vertus reconnues à l'alchémille, notons qu'elle est utile en cas d'angine, de céphalées et pour les personnes souffrant de rhumatismes.

Posologie


• En usage externe pour aider à la cicatrisation d'une plaie, faire bouillir 40 g de plante sèche pour un litre d'eau froide. Infuser 10 minutes, passer. Utiliser tiède sur la plaie.
• En infusion : 1 cuillère rase de plante pour une tasse de 250ml (20-30 g de plante pour 1 litre d'eau), mettre dans de l'eau bouillante et laisser infuser 15 min, ou en décoction, faire bouillir 2-3 min et laisser infuser 10 min. Boire 2 à 3 tasses/jour en dehors des repas.
• En extrait hydro-alcoolique (teinture mère) : 20 à 30 gouttes dans un verre d'eau, 3 fois / jour.
Autres indications :
• En cas de diarrhées : "mettre 1 ou 2 cuillères à café de feuilles ou de tiges dans l'équivalent d'une tasse d'eau, faire bouillir 2 minutes. En prendre une tasse plusieurs fois par jour."
• En cas d'infection buccal (aphtes, gingivites) : faire l'infusion ou la décoction en bain de bouche.
• En cas de maux de gorges enflammées (angine) : pratiquer un gargarisme avec l'infusion, la décoction ou la teinture mère.
En cas de troubles menstruels, pour atténuer, prendre l'alchémille plutôt dans la deuxième partie du cycle (du 14e au 28e jour) soit sous forme de tisane (2-3 tasses/jour) ou en teinture mère."

Composition